Quoi de neuf à Bamako ?

Le blog est resté silencieux pendant quelques jours. Nous nous sommes un peu rattrapés par quelques billets… Mais quoi de neuf à Bamako ?

 

Niveau travail, Amélie a terminé ses missions à l’intérieur du pays. Après Mopti et Ségou, elle s’est rendue les 2 dernières semaines à San, petite ville située entre les 2 précédentes, et à Sikasso, au Sud Est du pays, près de la frontière burkinabé. Pas de photos malheureusement, car les journées de travail ont été fort chargées, ne laissant pas le loisir de sortir l’appareil… San, ville de banco gris, plutôt calme, à la très belle mosquée sur le modèle de celle de Djenné. Sikasso, ville carrefour (sur la route de la Côte d’Ivoire et du Burkina), fort étendue et animée, dans la région la plus verte du Mali. Trop peu de temps passé dans ces 2 villes pour pouvoir en dire plus… A Sikasso, un grand moment à l’hôtel : la définition par le gérant et un des collègues d’Amélie de la stratégie la plus efficace pour accrocher une moustiquaire à 4 coins dans la chambre, laquelle ne comportait aucun dispositif d’attache particulier. Bilan : un coin au porte-manteau amené dans la chambre spécialement pour l’occasion, un coin à la charnière de la fenêtre, un coin sur le cordon d’alimentation de la clim et le dernier à la poignée de la porte. Du grand art !

 

Thomas quant à lui a participé à un atelier de formation des administrations des Pays les Moins Avancés sur l’adaptation au changement climatique à la semaine dernière. Très instructif, à la fois sur le fond et sur le fonctionnement du système international multilatéral. Pas toujours très réjouissant…

 

Nous profitons aussi de nos dernières semaines pour faire tout ce que nous n’avons pas eu l’occasion de faire jusqu’à présent à Bamako, et pour voir et revoir nos amis.

 

C’est ainsi que nous sommes retournés voir Moussa, Jacky et Yousouf dimanche dernier à Baguineda. Nous avons dîné avec Amadou et Fatoumata au petit restaurant que nous affectionnons, pas loin de chez nous (avis aux Bamakois qui cherchent de nouvelles adresses : African Foods, à l’angle de l’ancien commissariat du 4ème arrondissement, Badalabougou – ils ont même un site web ! Le patron camerounais et le serveur togolais sont très sympas et l’on y mange bien). Discussions intéressantes sur des thèmes de société : la place des femmes (autour du Code de la famille que nous avons évoqué ici), l’excision (on vous en parlera aussi)…

 

On parcourt les  marchés, de l’ambiance très locale du marché de Médine (eh oui, pas d’artisanat là-bas, tout de suite ça change les choses) à celui de N’Golonina, découvert pendant le séjour des parents de Thomas à Noël et ô combien plus tranquille que la maison des artisans. Nous y avons rencontré un vendeur sénégalais sympa, fan de Tiken Jah Fakoly (le rastaman défenseur de l’Afrique – très populaire ici) avec qui nous avons refait le monde autour d’un thé…

 o M

Un peu de culture aussi avec l’exposition So masiri au musée national, autour du design malien, ou comment revisiter les techniques et matériaux traditionnels afin de créer de nouveaux objets « beaux et utilitaires ». C’est réussi, et bien mis en scène, objets différents de ceux que l’on trouve sur les marchés. Le prix non plus n’est sûrement pas le même !

 

Une leçon de cuisine supplémentaire pour Amélie : comment préparer le dabléni (ou bissap), le jus de dah blanc et le jus de gingembre, spécialités locales fort désaltérantes et appréciées. Avis aux amateurs, à notre retour !

 

Et puis toujours la préparation de notre périple. Nous devrions avoir nos visas pour le Burkina cette semaine, si nous réussissons à nous rendre à l’ambassade (aujourd’hui cela n’a pas été possible à cause d’une grève générale des taxis et Sotrama : l’un des leurs a été tué dans des circonstances peu claires, par un policier…). On peaufine le trajet, on multiplie les contacts… Le tout dans une chaleur déjà torride, accompagnée de coupures d’électricité et d’eau… Un peu rude, mais on fait avec !

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    La Grenobloise (jeudi, 25 février 2010 09:21)

    Ahhh ça fait plaisir d'avoir des nouvelles!
    Paraît que vous avez reçu la visite-éclair de notre très cher président, ça a du causer pas mal d'agitation...
    Bisous à tous les deux, si je pouvais je vous enverrai un peu de neige ;-)